Fondation et Conseil de fondation

cinfo a été créé en 1990 sous forme de fondation par la Direction du développement et de la coopération (DDC).

La raison d’être de la fondation, le but et le domaine d’activité de cinfo sont :

  • Elaboration et diffusion d’informations et de savoir technique concernant les conditions cadres et les développements du marché du travail de la cooperation internationale (CI), en particulier dans le domaine de la coopération au développement, de l’aide humanitaire, de la politique de développement, de la promotion de la paix ainsi que de la politique des droits de l’homme
  • Information régulière et documentation des services publics d’orientation professionnelle, des médias et d’autres organes en Suisse dans les domaines susmentionnés, y compris la Confédération, les cantons, les communes et l’économie privée
  • Conseils aux personnes intéressées et aux mandants concernant les possibilités professionnelles dans le domaine de la coopération internationale
  • Mise en œuvre régulière de journées d’information et de cours pour la formation et la formation continue des personnes privées intéressées, ainsi que pour le personnel des organisations, concernant les exigences des activités dans la CI

Conseil de fondation

Angelo Gnaedinger, Président

Angelo Gnaedinger, juriste et anciennement représentant spécial de l'OSCE pour le Caucase du Sud, a travaillé pour l’ONG Centre pour le dialogue humanitaire, dans le domaine de la médiation politique. Jusqu’en 2010, il était engagé au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), d’abord sur le terrain au Proche-Orient et en Afrique et finalement comme directeur général. Il a vécu de très près les conflits armés des dernières décennies et a été confronté aux défis d’une gestion moderne. A l’origine, Angelo Gnaedinger a suivi des études de Droit, a obtenu le brevet d’avocat et a ensuite travaillé quelques années en tant que juge d’instruction.

La personnalité et les qualités professionnelles des collaboratrices et collaborateurs représentent un capital décisif pour les organisations humanitaires et de développement. Après 30 ans de travail dans le domaine international, j’en suis intimement convaincu. C’est pourquoi, en tant que membre du Conseil de fondation de cinfo, j’aimerais apporter ma contribution à la promotion durable de ce patrimoine et faire en sorte que les personnes désireuses de s’engager puissent mettre en œuvre leurs capacités de manière optimale.

Margrit Schenker, Vice-Présidente

Margrit Schenker a travaillé pendant près de 15 ans comme Responsable du Département Asie/Europe de la Croix-Rouge suisse (CRS). Auparavant elle a exercé pendant plusieurs années en tant que Responsable de programme dans divers pays d’Asie du Sud-Est et en Europe de l’Est/CEI. Margrit Schenker est engagée depuis 2002 au sein du Conseil de fondation de cinfo.

En tant que membre de longue date du Conseil de fondation, j’aimerais aider les nouveaux membres à s’intégrer afin que la direction de cinfo et l’ensemble de l’équipe puissent compter sur le soutien compétent du Conseil de fondation dans la mise en œuvre du programme 2017–2019 – et aussi pour que les client-e-s ainsi que les organisations membres du Réseau cinfo soient satisfaits des prestations.

Christine Beerli-Kopp

Christine Beerli, la vice-présidente du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), est née en 1953. Elle a débuté sa carrière professionnelle en tant qu’avocate et sa carrière politique comme membre du Conseil de ville de Bienne, auquel elle a appartenu de 1980 à 1983. De 1986 à 1991, Christine Beerli a été membre du Grand Conseil du canton de Berne. En 1991, a été élue au Conseil des Etats ; elle y a siégé jusqu’en 2003. Elle a notamment présidé la commission des affaires étrangères ainsi que la commission de la sécurité sociale et de la santé publique. Christine Beerli s’est retirée de la vie politique en 2003. Depuis 2006, elle préside le conseil de l’institut de Swissmedic ; auparavant, elle a dirigé le département Technique et informatique de la Haute école spécialisée bernoise pendant dix ans.

Dans l’aide humanitaire comme dans la coopération au développement, il est particulièrement important d’employer la bonne personne au bon endroit. Les compétences spécialisées ainsi que le professionnalisme sont certes indispensables, mais ne suffisent pas. Les qualités humaines, telles l’empathie, la sensibilité culturelle et la modestie, sont d’une grande importance. L’expérience acquise joue souvent aussi un rôle considérable. Je pense que cinfo peut apporter une aide précieuse aux personnes individuelles et aux institutions et me réjouis beaucoup de pouvoir contribuer à ce travail au sein du conseil de fondation.

David Keller

David Keller travaille acutellement comme Head International Affairs à la Züricher Hochschule der Künste. Il était jusqu'à récemment directeur de l’African Innovation Foundation (AIF), une fondation privée active dans les domaines de l’innovation d’entreprise, de la Venture Philanthropy et de la Good Governance. Auparavant, il était responsable du Programme de Partenariats publics-privés pour le développement à la DDC et a travaillé à E2 Management Consulting AG, qui conseille les entreprises et les fondations dans les questions de durabilité et de stratégie en matière de RSE. David Keller a vécu six ans en Amérique latine, où il travaillait pour la fondation AVINA. Il a terminé les études supérieures suivantes : Droit à Zurich, Global Executive MBA à St. Gall et un MBA à Toronto. A l’origine, David Keller a suivi une formation de chanteur d’opéra.

Par mon engagement au sein du Conseil de fondation de cinfo, j’aimerais promouvoir l’ancrage des acteurs du secteur privé en tant que groupe cible et parties prenantes.

Jean-Noël Wetterwald

A l’origine, Jean-Noël Wetterwald a effectué des études de Droit à l’Université de Neuchâtel. Il a été durant 32 ans au service de l’ONU, dont 30 en tant que représentant de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en Asie, en Amérique latine et en Europe. Il a ensuite travaillé pendant deux ans à New York au Fonds des Nations Unies pour la population en tant que responsable de la recherche de fonds.

Par mon engagement chez cinfo, je souhaite faire profiter toutes les Suissesses et tous les Suisses qui travaillent dans la coopération internationale ou pour l’ONU ou intéressé-e-s, de mon expérience du secteur multilatéral.

Erich Wigger

Erich Wigger, historien économique, occupe depuis 2011 la fonction de Responsable Finances & Services au sein de la direction de HELVETAS Swiss Intercoopération. Auparavant il a été membre de la direction d’Intercooperation pendant neuf ans. Erich Wigger a suivi initialement un apprentissage commercial, puis il a achevé des études d’histoire économique en rapport avec l’économie nationale à l’Université de Zurich, où il a travaillé durant quelques années et écrit une dissertation. Puis il a été engagé auprès du syndicat FTMH et de l’Institut de formation syndicale Movendo. Erich Wigger est présent depuis 2002 au sein du Conseil de fondation de cinfo.

Fort de mon parcours professionnel, j’aimerais apporter à cinfo ma grande expérience dans l’envoi de personnel à l’étranger. Pour moi, il est également important de contribuer, en tant que membre du Conseil de fondation, à la durabilité économique de cinfo.

Anne Zwahlen

Anne Zwahlen a d’abord enseigné plusieurs années dont six en Afrique (Algérie et Niger). Elle a fait ensuite des études d’ethnologie à Neuchâtel, ce qui l’a amenée à changer son parcours professionnel en s’engageant définitivement dans la coopération au développement. Elle a occupé divers postes au sein de la DDC : chargée de programme genre, membre du réseau controlling et évaluation ; enfin, elle a assuré la charge de cheffe suppléante de la Division Afrique de l’Ouest.

Ce qui me tient à cœur, en m’engageant dans le Conseil de Fondation de cinfo, c’est d’abord de promouvoir et défendre les métiers de la coopération au développement. A la DDC, j’ai occupé des postes très différents mais à chaque fois, il s’est avéré à quel point il était nécessaire d’acquérir des compétences spécifiques en plus des capacités de base impliquant à la fois des aptitudes à la gestion, un sens du partenariat et une bonne connaissance des défis qui se posent dans ce domaine.

Prendre contact

Avez-vous des questions ou des remarques ? Nous nous tenons volontiers à votre disposition.

info@cinfo.ch

Partager cette page