Une photo maladroite – qu'est-ce que l'intelligence culturelle?

La culture va bien au-delà des nationalités – l'intelligence culturelle (CQ) signifie donc bien plus que connaître les coutumes des autres pays. Mais de quoi s'agit-il vraiment? Et comment peut-on améliorer son CQ?

par Veronika Henschel, cinfo

L'année dernière, j'ai passé quelques mois auprès de Bédouins en Israël. J'en savais déjà pas mal: les chameaux courent en liberté, on ne prend pas de photos de femmes, les frites font partie intégrante d'un vrai falafel. Un jour, j'ai voulu prendre en photo un chameau du village. Mais alors que je me dirigeais vers l'animal caméra en main, plusieurs hommes se précipitèrent furieusement vers moi. Je n'avais aucune idée de ce qu'ils me criaient, mais indubitablement ils n'étaient pas contents de mon intention de prendre des photos. Je me suis retrouvée confuse et incertaine: je ne comprenais pas vraiment la situation et je ne saisissais pas le danger potentiel – personne ne m'avait dit qu'il était interdit de prendre des photos d'animaux. Comment aurais-je dû réagir?

Le CQ, késako?

Le CQ est la capacité à réfléchir sur les différences culturelles et à agir en conséquence.

Depuis un certain temps déjà, le terme d'intelligence culturelle, plus connu en anglais dans sa forme contractée CQ, est étroitement lié à la compétence interculturelle. Le CQ est la capacité à réfléchir sur les différences culturelles et à agir en conséquence. Il n'est pas vraiment nécessaire d'insister sur le fait que le CQ est aujourd'hui essentiel dans un monde globalisé. Toujours plus d'acteurs sont interreliés et les personnes issues de différents milieux font de leur mieux afin de se comprendre et de se respecter mutuellement, que ce soit au travail ou dans la vie quotidienne. Le terme d'intelligence culturelle a été utilisé pour la première fois par les chercheurs Earley, Ang et Van Dyne et a quatre composantes: CQ drive (la motivation), CQ knowledge (la cognition), CQ strategy (la métacognition) et CQ action (le comportement). Le CQ est essentiel à tous les niveaux de la coopération internationale, des opérations jusqu'au management.

Apprendre l'intelligence culturelle

La différence culturelle est multidimensionnelle, et la nationalité n'en est qu'une petite partie: l'âge, le genre, la classe sociale, le niveau d'éducation, la langue... la liste est infinie. Un haut niveau de CQ implique de reconnaître ces différences quand elles apparaissent et d'être capable de les analyser de manière objective. Cela permet de les concilier avec la plus grande habileté et la meilleure sensibilité possible. Plusieurs façons permettent de développer une telle compétence. Les cours, dont celui de cinfo Collaborating Across Cultures sont l'une d'entre elles. Un tel cours vous prépare à votre prochaine expérience au contact d'autres cultures et vous aide à anticiper et à éviter les situations inconfortables – ou alors il vous permet d'analyser rétrospectivement les situations vécues difficilement et d'en tirer des enseignements.

Quelque temps plus tard, j'ai appris que ces hommes étaient convaincus que leur chameau tomberait malade s'il était photographié par des étrangers. J'ai compris que j'aurais d'abord dû clarifier dans quelles circonstances je pouvais prendre des photos. Cette information m'aurait épargné de nombreuses interrogations et beaucoup de confusion. Un cours sur la collaboration avec d'autres cultures m'aurait aidé à mieux me préparer à de telles gaffes, à mieux anticiper de telles situations et à être plus à l'aise si celles-ci devaient malgré tout se produire. J'aurais eu une meilleure connaissance de l'extrême pluralité des cultures, et des systèmes de pensée et des traditions qui les influencent. Enfin, j'aurais mesuré l'importance de l'intelligence culturelle, aussi bien pour la réussite dans mon travail que pour ma propre sécurité. 

Cours de cinfo: Collaborating Across Cultures

Partager cette page