Sécurité et gestion du stress

Pour vivre et travailler à l’étranger, en particulier dans des contextes instables ou des États fragiles – c’est-à-dire dans les principaux contextes des missions humanitaires et des projets de développement –,les membres du personnel et leurs employeurs doivent adopter les mesures de sûreté et de sécurité qui s’imposent

Les personnes engagées dans des projets de développement ou dans des actions humanitaires sont habituellement assignées à un poste à l’étranger. De ce fait, elles sont plus exposées que leurs compatriotes résidant dans des pays politiquement stables et économiquement développés à une vaste gamme de risques : catastrophes naturelles, moustiques, maladies (notamment les épidémies), pénurie d’eau, coupures d’électricité, accidents de la circulation, émeutes et manifestations, larcins, criminalité et banditisme, rencontres fortuites avec des personnes armées, couvre-feu, prise d’otages et enlèvements, sans oublier les incendies et les virus informatiques.

Dans certains contextes, le simple fait d’être un étranger ou d’être perçu comme tel, surtout si l’on provient d’un pays occidental, peut accroître le risque.

Gestion du stress

La gestion du stress et le maintien d’unéquilibre de vie personnel contribuent fortement  à réduire la probabilité et l’impact des incidents de sécurité. La capacité de nouer un dialogue et d’interagir de façon harmonieuse avec des collègues d’autres cultures, de même que celle  de créer une bonne ambiance de travail, sont aussi des facteurs non négligeables de réduction des risques.

Responsabilité individuelle et responsabilité collective

Les personnes qui s’engagent  dans l’humanitaire ou le développement devraient être suffisamment raisonnables pour adopter les mesures de sûreté et de sécurité qui s’imposent au  niveau individuel.

Les organisations actives dans ces domaines ont elles aussi la responsabilité légale (appelée obligation de diligence) de veiller à ce que leur personnel ne soit pas exposé  inutilement aux dangers. Les organisations internationales, ainsi que les grandes organisations non gouvernementales, appliquent déjà des mesures et des normes de sécurité pour protéger leur personnel, leurs locaux et leurs données.

Il faudrait fournir aux personnes déployées à l’étranger des listes de contrôle et des outils  leur permettant de gérer le stress et de garantir leur sécurité. Elles pourront  ainsi mieux se concentrer sur leur véritable mission.

Heinrich Schneider, consultant cinfo

Dans des contextes instables, où les vols à main armée, les enlèvements et les prises d’otage sont toujours plus fréquents, les employeurs soucieux de leur responsabilité disposent aussi d’un plan d’urgence et d’un protocole de communication pour parer à toute éventualité en cas de crise. Quelques-uns ont également pris des dispositions  pour fournir, en cas de besoin, une assistance psychologique aux victimes d’ incidents graves ainsi qu’aux  membres de leurs familles.

Ne laissez rien au hasard

Analysez les aspects suivants avant le départ  et lors de votre arrivée à votre lieu d’affectation (liste non-exhaustive) :

  • Avez-vous analysé en profondeur les risques inhérents à la ville ou au pays dans lequel vous serez affecté-e ?
  • Votre partenaire et vos enfants sont-ils préparés à vous accompagner ou à rester au pays ?
  • Les personnes qui restent au pays savent-elles comment vous contacter ?
  • Êtes-vous capable de conduire une voiture manuelle ou de circuler dans un pays où l’on conduit de l’autre côté de la route ?
  • Où irez-vous chercher de l’aide si vous êtes mordu  par un serpent venimeux ?
  • Quel numéro appellerez-vous en cas d’incendie ou d’accident de la circulation ?
  • Qui remboursera l’argent du projet et l’ordinateur – avec toutes les données – dérobés  par des cambrioleurs ?
  • Comment réagirez-vous si des bandits armés veulent s’emparer de votre téléphone portable ou de votre véhicule ?
  • Que ferez-vous si l’un des membres de votre équipe ne rentre pas d’une sortie sur le terrain ? Et que direz-vous à sa famille si vous êtes toujours sans nouvelles de lui après une semaine ?
  • Quelle assistance pouvez-vous attendre de la part de votre employeur, de votre assureur, des autorités locales ou de la représentation consulaire de votre pays d’origine ?

Découvrez le panorama de la CI

Qu’est-ce que coopération internationale signifie? Dans le panorama du monde du travail de la CI, vous trouverez définitions, acteurs et exemples de carrière.

Preparation training

Security and Stress Management for NGOs

5-7 September 2016

Prendre contact

Avez-vous des questions ou des remarques ? Nous nous tenons volontiers à votre disposition.

info@cinfo.ch

Partager cette page